• Aujourd'hui j'ai terminé un écureuil en patchwork de Tone Finnager, celle qui a créé l'univers de la poupée Tilda. Tout est livré dans un petit sac en papier très joli, avec les tissus, les explications et le patron. 

    Première étape : découper les morceaux de tissus d'après le gabarit un carré de 5 x 5 cm marge de couture comprise de 6 mm. 

    Deuxième étape : les assembler les uns aux autres pour former une bande. Puis assembler toutes ses bandes les unes à la suite des autres. 

    Troisième étape : assembler les deux tissus, le côté patchwork et le dos uni,  endroit contre endroit et dessiner les pourtours de l'écureuil.

     Quatrième étape : coudre suivant le tracé. Couper le surplus de tissu autour, puis retourner sur l'endroit.

    Cinquième étape : remplir le corps de ouate et fermer l'ouverture.

    Et bien pas si facile que cela, la première étape est longue. Il faut bien ajuster les carrés dans leurs coutures. La 5ième étape est la plus facile et amusante.

    On voit que dans les lignes courbes, le tissu tire un peu. Je trouve d'ailleurs que la toile est un peu légère. 

    Maintenant que j'en ai réaliser un, rien ne m'empêche d'en refaire dans un autre tissu avec des carrés plus grands peut-être, un peu fastidieux cette étape!!

    Pin It

    votre commentaire
  • Pull/poncho terminé

    Pull/poncho terminé

    Pull/poncho terminé

    Pull/poncho terminé

    Le voici enfin terminé et j'en suis bien contente. Le col a été tricoté avec des aiguilles circulaires en bambou n°5 de 60 cm, en côtes 2/2.

    Pour changer de fil, j'ai utilisé la méthode du "blog tricot"   , très pratique et facile, mais ne convient qu'à des fils relativement épais. Je ne pense pas que l'on puisse faire de cette manière pour un fil fin à chaussettes. 

    Je l'ai posé sur un mannequin buste en PVC qui vient de chez Retif à l'Espace Comboire, ainsi que mes têtes en polystyrène que j'utilise pour les bonnets, très pratiques achetées au même endroit. 

    Je précise que la bonne couleur du fil se voit sur la première photo : un jaune moutarde, nommé "chartreuse" sur la bande qui entoure la pelote.

    Vous pouvez voir une photo du premier modèle que j'avais réalisé pour ma fille, toujours la même, en deux taille différentes. Vous pouvez également le voir dans une version, tricoté par ma fille.

    Pin It

    votre commentaire
  • Pull poncho tiré du n°023 de Phildar, modèle n° 7 du catalogue. En fil Givre coloris moutarde.

    Après avoir tricoté le corps en rond ainsi que les manches, j'ai terminé individuellement chaque partie, puis j'ai cousu les manches au raglan du corps, couture maille par maille, afin qu'elles passent inaperçues (les coutures). Le col est presque fini, tricoté en rond aussi après avoir relevé les mailles de l'encolure.

    Sur l'article précédent concernant ce modèle, vous avez pu voir que j'avais tricoté tout en rond ensemble, c'est-à-dire le corps avec les manches. Simplement, le dos et le devant n'étaient pas à la même hauteur, j'ai donc tout détricoté pour refaire séparément! Je suis un peu déçu tout de même d'autant plus que c'était bien parti.

    J'ai cherché sur internet, mais je n'ai rien trouvé qui aurait pu m'indiquer comment procéder pour finir le dos et le devant ensemble, j'ai donc fini par abandonner. Dommage!!

    Pin It

    votre commentaire
  • Le voici terminé le pull sans manches en Phil douce de Phildar. Je suis plutôt déçu. L'encolure est trop large, le pull est trop grand, taille 34/36 la plus petite. Il aurait fallu le tricoter déjà avec des aiguilles plus petites et diminuer l'encolure... Enfin, il est fini il était temps, on a bien du mal à voir les mailles dans ce genre de fil peluche.

    Il a tout de même un point positif, il est très doux et ne pique pas, très léger aussi à porter. Je pense que ce style de fil est plutôt pour tricoter des accessoires tels que écharpe et tour de cou. 

    Pin It

    votre commentaire
  • 11 novembre 1918/2018, 100 ans de commémoration de la grande guerre. J'ai trouvé ce motif sur bobinette et souricette qui l'offre gentiment et j'ai pensé que c'était une bonne façon de se souvenir de tous ces hommes de toutes nationalités tombés sur le champ de bataille. 

    Pin It

    votre commentaire